FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

BOINVILLE EN MANTOIS

Appelée jadis Boinville-en-Pincerais, car la paroisse relevait au XIe siècle de Poissy, le bourg appartient tout d’abord  à la riche abbaye tourangelle de Marmoutiers et pendant sept générations, les Hallot de Goussonville, se disent également seigneurs du lieu. Les Frichot de Boinville, simples cultivateurs anoblis en 1620 prennent le relais. La seigneurie, est ensuite morcelée par alliances et par héritages. L’église Saint Martin, précédée d’un plaisant logis à tourelle, sera reconstruite au XVIe siècle.

 

REBAIS 095.jpg

 


REBAIS 094.jpg
  

 

On pénètre encore dans certaines maisons du village en empruntant un haut portail typique du Mantois qui permettait le passage des charrettes fourragères. La commune abrite le très important poste électrique de Mézerolles, où EDF transforme le courant Très Haute Tension en provenance de la centrale de Porcheville pour le répartir sur une partie de la région parisienne.

 

REBAIS 093.jpg 

 

REBAIS 096.jpg 

 

 

 

 



30/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi