FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

BOUSSY SAINT ANTOINE (juillet 2010)

L’intérêt de Boussy Saint Antoine réside essentiellement en bordure d’Yerres. Depuis l’amont, en partant de Périgny, on croise successivement : le Moulin Neuf, propriété des Bénédictins puis des religieux de Saint Antoine transformé en 1925 en villa à colombage, le Faune, sculpture qui orne le parc de la résidence des Thibaudières depuis 1961. De 1947 à 1958, il se trouvait en haut de l'allée de platanes du château du Petit-Quincy.

 

août 053.jpg

 


août 060.jpg
 

Le Vieux Pont permet de franchir le cours d’eau depuis plus de 5 siècles, le long de la chaussée pavée de l’ancien gué. Attenant, un lavoir pittoresque a été aménagé en bord de rivière.

 

août 054.jpg

 

 

août 058.jpg

 


août 055.jpg
 

Le petit château, construit au milieu d'un domaine seigneurial datant du 14e siècle, maison natale du peintre André Dunoyer de Segonzac (1884-1974), est devenue la mairie. L'ancienne ferme briarde, « la Grande Ferme », désaffectée en 1959, fait office de centre socioculturel de la commune depuis 1996. L'église Saint Pierre, se trouve à peu de distance.

 

août 031.jpg

 


août 040.jpg 

 

Construit sur un affleurement de roches au bas du coteau, le Moulin de Rochopt a gardé l’aspect qu’il avait voilà plus d’un siècle. Il a la particularité d’être flanqué, au nord, d’une échauguette ronde. Plus en amont, la Pierre Fitte menhir de grès haut de 1,85 m, garde la rive droite de l'Yerres.

 

août 045.jpg

 


août 049.jpg   

 

En 1960, les bulldozers chambardèrent le paysage pour créer les infrastructures d'une « ville à la campagne », effaçant quinze siècles de ruralité, pour accoucher des insipides maisons jumelles et autres résidences qui fleurirent en cette période dans tout l’hexagone.



04/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres