FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

CHÂTEAU LANDON

À l'époque romaine, la situation géographique particulière du site, sur un éperon, en fait un oppidum, où se retranchent les habitants en cas d'insécurité. La ville forte sera de tout temps protégée par des fossés, des palissades puis des fortifications de pierre. Des poternes et cinq tours complèteront ce dispositif.


DSCN3321.jpg
 

 

Le fusain borde les faubourgs animés à l’époque par de nombreux moulins comme celui des Gauthiers ou des Beaupoivres. Vers l’aval la rivière surplombe le canal du Loing.

 

DSCN3320.jpg

 

 

DSCN3304.jpg      

 

DSCN3314.jpg

 

 

DSCN3350.jpg

 

 DSCN3351.jpg
   

 

Pendant des siècles, le culte de Saint Séverin, mort sur ce lieu y est célébré. Charles Martel y installe par la suite l'un de ses capitaines. La lignée des comtes de Château-Landon et du Gâtinais est ainsi fondée. Au Xe siècle, une motte féodale est édifiée, C'est là que naît, en 1043, Foulques IV qui ouvre la dynastie des Plantagenêts. La ville rentre dans le domaine royal grâce à Philippe Ier. Trois églises, Notre-Dame dont le clocher domine la ville, Sainte-Croix et Saint-Thugal, sont installées sur les défenses de la ville

 

DSCN3308.jpg

 

 

DSCN3315.jpg


DSCN3312.JPG

 


DSCN3324.jpg
                  

   

DSCN3311.jpg

 

Labbaye Saint-Séverin, transformée en maison de retraite, le prieuré Saint-André,  les maisons nobles et l'hôtel des monnaies démontrent la prospérité de la ville dès le XIIe siècle.

 

DSCN3319.jpg

 


DSCN3322.jpg
   

       

DSCN3330.jpg

A la fin du Moyen Âge les guerres ruinent la ville et provoquent son dépeuplement. Au XIXe siècle, l'extraction et la taille de la pierre se développent, en particulier pour la construction de l'Arc de triomphe, redonnant un peu de lustre à la commune.



14/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi