FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

CHELLES (octobre 2009)

La ville n’est guère à la hauteur de son glorieux passé historique et ce n’est pas le vaisseau de Sainte Croix, vestige de l’abbaye mérovingienne, qui va gommer la médiocrité d’un centre défiguré par le béton. La pauvre église Saint André ceint de son cimetière, au bas de la montagne, ne peut qu’admirer tours et barres des grands ensembles et c’est le même spectacle que contemple un Christ crucifié sur une croix de Lorraine ! Rue Gambetta, une pierre d’honneur commémore le franchissement en 1739 de la rivière des Dames, depuis longtemps busée, par un pont de pierre.

 

Novembre 071.jpg

 

 

Novembre 076.jpg 

 

Novembre 066.jpg

 

 

Novembre 069.jpg
    

Le fort de la Montagne, construit en 1876 après l’invasion prussienne, est en cours de réhabilitation et sera à terme intégré dans parc offrant un joli panorama sur la ville, la colline du Sempin et la ligne de crête de l’Aulnoy dans le lointain. Le quartier loti au sud de la voie ferrée est plus résidentiel. On y trouve de jolies meulières à l’image des « Capucines », rue de la paix.

 

Novembre 073.jpg

 

 

Novembre 064.jpg

La partie de la commune la plus agréable reste l’île, entre les bords de Marne avec les vestiges d’un vieux moulin, et le cheminement sauvage le long du canal de Chelles jusqu’à la base de loisirs de Vaires.


Novembre 052.jpg

 

 

Novembre 065.jpg

 


Novembre 058.jpg

 

 



02/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi