FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

CONFLANS SAINTE HONORINE (décembre 2011)

Tirant son nom de sa position sur l'éperon rocheux dominé par la tour Montjoie, en amont du confluent de l'Oise et de la Seine, dénommée le Pointil, Conflans-Sainte-Honorine prends son essor au 19e siècle grâce à la canalisation des rivières et l'apparition de la machine à vapeur. Son prestige grandit grâce aux reliques de la sainte, conservées à l'église Saint Maclou.

 

Thomas Mann 057.jpg

 
Thomas Mann 058.jpg

  

 Thomas Mann 065.jpg

 

 

En 1855, une chaîne servant au touage est immergée dans la Seine, et un droit de péage, dit "de travers", taxe les bateaux transitant par la ville qui devient la capitale de la batellerie. En flânant le long des quais de l’Oise avec en toile de fond le viaduc Eiffel ou surtout le long de la Seine, on peut admirer l’impressionnante  flottille de péniches, bord à bord.

 

Thomas Mann 055.jpg

 

 

Thomas Mann 059.jpg

 

 

Thomas Mann 066.jpg

 

 

Le bateau « Je Sers »  abrite une chapelle consacrée à Saint Nicolas, patron des bateliers, et le remorqueur Jacques est vraisemblablement le plus ancien remorqueur français encore à flot.


Thomas Mann 061.jpg
  

  Thomas Mann 067.jpg

 

Entre le fleuve et le plateau, les vieilles maisons séparées par d’étroites ruelles s’adossent aux falaises de craie.

 

Thomas Mann 074.jpg

 

 

Thomas Mann 081.jpg 

  

Thomas Mann 071.jpg
 

 

Alors que sur les hauteurs, se succèdent de l’amont vers l’aval le château pseudo renaissance qui abrite le musée de la batellerie, entouré d'un parc municipal dit "du Prieuré", ou l’on découvre pigeonnier, et orangerie.


Thomas Mann 073.jpg

 

 

Thomas Mann 080.jpg

 


Thomas Mann 076.jpg

 


Thomas Mann 079.jpg

 

Le château des Terrasses est lui loti sur le domaine de Thérémicourt.

 

Thomas Mann 060.jpg

 

 

Le plateau calcaire se poursuit au Nord et à l’Est avec son classique cortège de rues pavillonnaires, les imposants bâtiments du lycée Jules Ferry, seul point d’intérêt du lieu et quelques maisons anciennes le long de la rue principale de l’ancien hameau de Chennevières.

 

Thomas Mann 001.jpg
 

 

 

 



10/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi