FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

DAMMARTIN EN GOËLLE (janvier 2011)

Édifiée au sommet de l'une des buttes témoins limitant au Nord le Bassin Parisien, une forteresse existe déjà vers 632, à l’emplacement de l’actuelle promenade du château.

 

A classer 020.jpg

 

 

Antoine de Chabannes, compagnon de Jeanne d'Arc, la rénove et construit la collégiale Notre Dame de l’Assomption. La ville et son comté sont acquis par le Connétable Anne de Montmorency auquel succèdent les Bourbon-Condé. Le site, alors négligé au profit des résidences d'Écouen et de Chantilly, survivra grâce à sa situation de ville étape sur l'une des anciennes routes du sacre.

 

A classer 016.jpg

 

 

En parcourant la grand-rue, on admirera successivement le porche flamboyant de l’église Saint Jean Baptiste, l'Hôtel de Ville doté d'une façade style empire. Dans la halle, qui se trouve à l’arrière, se tenait au 16e siècle un important marché céréalier.

 

A classer 017.jpg

 

 A classer 013.jpg

 


A classer 014.jpg

 

 
A classer 015.jpg

   

 

Face à la collégiale, on découvre la Maison Dieu avec une statue de Saint Jacques ornant sa façade et en contrebas de la rue, la librairie « aux armes de la ville » qui a gardé son aspect d’origine.

 

A classer 019.jpg

 

 

A classer 009.jpg


Le versant Nord n’a malheureusement pas échappé à l’urbanisation de ces dernières décennies, les Vergers de la Tuilerie en sont un triste exemple.

 

A classer 011.jpg

 



06/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi