FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

FERRIÈRE EN BRIE (juin 2010)

Le village reste très marqué par la famille de Rothschild. Le baron James acquiert le château en 1829. Après avoir réaménagé le parc, il en confie la réhabilitation en 1852 à l'architecte anglais Paxton. Celui s'inspire de la Renaissance italienne et française pour construire un nouvel édifice. Les écuries faisaient parties de l’ancien domaine. Construites vers 1860, inspirées de l’architecture anglo-normande, elles pouvaient accueillir jusqu’à 80 chevaux et abritent actuellement les ateliers municipaux.

 

Goële 084.jpg

 

 

Goële 083.jpg

 

 Goële 082.jpg

 

Ferrières conserve d’autres curiosités dignes d’intérêt comme : l'église Saint-Rémy, l’un des édifices du XIIIe siècle les plus complets de Brie, l’hôtel Saint Rémi décoré de splendides panneaux de céramique art nouveau, la mairie avec sa façade en élévation supportant une horloge « au fort timbre ».

 

Goële 080.jpg

 

 

Goële 079.jpg

 


Goële 081.jpg

L’ossature de la ferme de Taffarette abritera sous peu des appartements de standing. Au bord de l’étang de la Taffarette, on découvre l’ancienne buanderie du château. De dimensions immenses,  on y lavait environ 80.000 pièces par an. Sa décoration l’apparente à l’architecture anglaise !

 

Goële 076.jpg

 


Goële 077.jpg
 

 

 



04/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres