FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

GUERVILLE (juin 2014)

Le territoire communal, très vallonné, est entaillé profondément par le ru qui naît au hameau de Senneville. Ce ruisseau tire son origine de la fontaine Saint Jean aux vertus réputées curatives. En 1835, les habitants des hameaux de Senneville, de Fresnel et de La Plagne, tenteront de se séparer de Guerville. Les rapports tendus entre les gens de Senneville et le curé de Guerville sont à l'origine de l'implantation du protestantisme, avec l'érection d'un temple et d'un cimetière sur le plateau.

 

REBAIS 066.jpg

 


REBAIS 064.jpg

 

 

Le même hameau abrite quelques porches de ferme, particulièrement pittoresques, et possède sa propre école.

 

REBAIS 068.jpg

 

 

REBAIS 063.jpg

 

   

Le bourg, niché lui aussi au creux  du vallon, autour de l’église Saint Martin, abrite quelques demeures de caractère et un lavoir dédié à Saint Martin, réputé guérir les convulsions des enfants.


REBAIS 077.jpg

 

 

REBAIS 074.jpg

 

 

REBAIS 069.jpg
   

 

La mairie école se caractérise par un beffroi abritant une cloche, symbole de l’opposition entre la république et le clergé. L’école, étagée sur le coteau, présente fièrement son pignon décoré d’une fresque, et à deux pas, sous un appentis, on découvre un antique pressoir à pommes.

 

REBAIS 061.jpg

      

 

REBAIS 071.jpg

 

 

REBAIS 073.jpg

 

 

Les terrains communaux poussent jusqu’à la Seine où les carrières calcaires, entaillant les coteaux, impriment leur marque au paysage.   

 

REBAIS 085.jpg

 



30/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres