FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

LARCHANT

Larchant est surtout connu pour ses spectaculaires rochers de la forêt de la Commanderie. Ils se composent de chaos de grès particulièrement pittoresques : la Dame Jouanne, le rocher plus haut de Fontainebleau, le Maunoury et l'Eléphant dans le massif de la justice. Plus à l’est, s'étale le marais de Larchant, un des derniers grands marais de l'Ile-de-France.

 DSCN2518.JPG

 


DSCN2520.JPG

 

 

Dès l'antiquité, le territoire de la commune s'est trouvé au croisement de voies reliant le nord au sud par le Grand Chemin de Lyon, et l'ouest à l'est par le Chemin de César. Parmi les gallo-romains installés à proximité, le jeune prêtre Mathurin était sollicité pour délivrer les possédés et les fous. Un pèlerinage se développe autour de son tombeau au IXe siècle. Le chapitre de Notre-Dame de Paris qui, jusqu'à 1789, possède la seigneurie s'attache à le développer en construisant l'église Saint Mathurin et son magnifique portail du jugement dernier. La ferveur décline à partir du XVIIe siècle transformant la petite ville en un simple village dont les auberges ferment les unes après les autres.


DSCN2515.jpg

 

 

DSCN2513.jpg

 

 DSCN2511.jpg
 

Du temps de sa splendeur, la petite cité, outre son église, abritait plusieurs demeures médiévales dont l’auberge des Trois Rois, la ferme du pèlerin ainsi que plusieurs maisons de la rue de l'église et sur son territoire, la ferme du chapitre, incendiée en 1568, la grange et le colombier hexagonal étant reconstruits au début du XVIIe siècle.

 

DSCN2509.jpg   

 

A l’extrémité sud du cirque de Larchant, on tombe littéralement sur les gigantesques carrières de Bonnevault ou l’on extrait un sable extraordinairement pur.

 

DSCN2534.JPG
 



18/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi