FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

LE MESNIL LE ROI (juin 2010)

La ville réunit deux bourgs, Carrières sous Bois, étiré entre la terrasse de Saint Germain, prolongée par la forêt et la Seine, et Le Mesnil qui descends en pente douce vers Maisons-Laffitte. Carrière a conservé son caractère typique des villages de villégiature d'Île-de-France au 19 siècle, à l’image de la  rue Fould, percée pour faciliter la liaison avec le Château du Val relais de chasse remanié par Hardouin-Mansart en 1669.

 

Goële 011.jpg 

 Goële 005.jpg

 

 

À flanc de coteaux, quelques carrières résistent, accueillant à présent des champignonnières ou servant de remises. Les pierres furent acheminées durant plusieurs siècles par la rue du port jusqu'au bras de Seine, le long de l’île de la commune.

 

Goële 013.jpg

 


Goële 014.jpg

 


Goële 040.jpg

 

 

Les plaines alluviales sont le domaine depuis des temps immémoriaux des cultures maraîchères, en pleine terre ou sous serres. Une exploitation agricole sur la route du Pecq s’est cependant reconvertie en ferme équestre.

 

Goële 003.jpg

 

 

Goële 020.jpg

 


Goële 017.jpg

 

En descendant la Seine, on croise le château de Vaux, belle demeure en briques du 16ᵉ 

 

Goële 009.jpg

 

 

Puis en escaladant la côte, on parvient au Mesnil, groupé autour du clocher en pierre de Saint Vincent, un des plus beaux des environs. Des quatre portes ouvrant sur la forêt de Saint Germain qui avait pour but d'empêcher le gibier de s'égarer dans le village, seule la porte du Mesnil subsiste, rue de la Marne.

 

Goële 023.jpg

 


Goële 024.jpg
 

 

Une fois franchi cette arche, on longe sur la gauche l’ancien domaine du Mesnil dont il ne reste que l’orangerie devenue bibliothèque municipale, des grottes artificielles, une ancienne glacière et les ruines de plans d'eau à l'abandon. La situation privilégiée du bourg permet de jouir d’un immense panorama s’étendant du massif de Montmorency à la boucle de Montesson avec en toile de fond La Défense et les monuments parisiens. Le Clos sous le vent qui abrite un cercle hippique n’est pas le dernier à en profiter.

 

Goële 027.jpg

 


Goële 030.jpg

 

Plus près du fleuve, le château de Champfleury, foyer pour enfants de déportés après la guerre, employa Serge Gainsbourg, comme moniteur dans les années 50.

 

Goële 028.jpg

 

 



03/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi