FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

MÉZIÈRES SUR SEINE

Proche de la vallée alluviale de la Seine, le bourg sous le patronage de Saint Nicolas s’est construit au pied du coteau le long de l'ancienne route de quarante sous. On y trouve quelques maisons pittoresques et bien sur l’hôtel de ville. L'histoire médiévale d’Epône et de Mézières, paroisses contiguës qui dépendent du chapitre de l'église Notre-Dame de Paris, les lient étroitement. L'essor démographique du XIIe siècle entraîne le défrichement des coteaux et la création de la « ville neuve ». Lors de la guerre de 1870, une quarantaine de francs-tireurs tendent une embuscade à l'entrée de Mézières sur Seine à un groupe d’uhlans. En représailles, le maire est roué de coups et le village criblé d'obus puis incendié. Une soixantaine de maison seront détruites.

 

REBAIS 006.jpg 

 REBAIS 004.jpg

 


REBAIS 005.jpg
 

 

La présence de sources sur le coteau explique la présence de lavoirs et de fontaines : Le lavoir Saint-Nicolas servait autrefois à laver les poireaux, spécialité des maraîchers de Mézières. À quelque distance de là, le lavoir à impluvium de la fontaine Saint-Lubin était affecté au même usage. Celui  de Bonne Fontaine se trouve au début du chemin des Sources.

 

REBAIS 003.jpg

 

Il faut remonter sur le rebord du plateau pour découvrir l’écart de La Villeneuve, La Folie occupe l’extrême sud du territoire.



30/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi