FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

MORSANG SUR SEINE (mai 2012)

Inscrit dans un large méandre de la Seine et adossé à la forêt du Rougeau, le village vivait essentiellement du trafic batelier sur la Seine. La présence du gué prolongeant le chemin du vieux Corbeil favorisa la naissance d’un port, d'un barrage écluse et d’une auberge qui prit le nom de Vieux Garçon en 1845. La renommée de sa cuisine attira bourgeois et artistes, comme les frères Goncourt ou Alphonse Daudet venant en voisin de Champrosay. Dans les années 30, Georges Simenon y demeura  plusieurs mois pour écrire un roman.

 

Triel 068.jpg

 

 

Aujourd’hui, au fil de la grande rue, on croise de charmantes propriétés de plaisance, l’église Saint-Germain et la mairie école.

 

Triel 064.jpg

 


Triel 066.jpg

 


Triel 067.jpg

 

À l'écart, le château des Roches, bâtit dans la seconde moitié du 19e siècle, règne invisible au milieu de son domaine forestier.

 

 

 



10/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres