FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

PARAY DOUAVILLE

À l’époque romaine, le pays était traversé par la voie joignant Lutèce à Cenebum (Orléans), appelée « chaussée Jules César ». Existant depuis l'an 850, sous le règne de Charles-le-Chauve, Paray-Douaville est l'une des six communes du département appartenant à la Beauce. Initialement nommé Paray-le-Moineau, la commune a modifié son nom en Paray-Douaville en 1845, à la demande du châtelain, le marquis de Barthélémy dont la famille est enterrée au cimetière communal. Le bourg principal s’est construit autour de l’église Saint-Pierre,

 

DSCN3137.jpg

 

DSCN3135.jpg


Le château Barthélémy se situe à l’écart en bordure de la nationale 191 ainsi que le Petit Orme près de la gare désaffectée ou l’on découvre l’ancienne sucrerie qui a joué un rôle de premier ordre dans cette région agricole. Plus au Sud, tournés vers le Loiret tout proche, se trouve les hameaux agricoles de Villiers les Oudets et de Lenainville.

 

DSCN3138.jpg 

 



16/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi