FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

PONTOISE

Merveilleusement posée sur un éperon rocheux dominant le confluent de l'Oise et de la Viosne, Pontoise est la capitale historique du Vexin français, ville majeure du royaume au Moyen Âge

 

DSCN0879.JPG
 

 

DSCN1488.jpg

 


DSCN1492.jpg

 

 

Témoins de son lustre d'antan : ses placettes, ses ruelles étroites terminées parfois par des volées de marches, ses maisons à encorbellement et ses hôtels particuliers.

 

DSCN1496.jpg

 

 

DSCN1497.jpg

 

 

DSCN1500.jpg 

 

DSCN1493.jpg
  

En 864, un acte témoigne d'un port sur les bords de l'Oise. Quand la Normandie est créée en 911, Pontoise devient une ville frontière qui défend les abords de Paris. En 1188, Philippe Auguste donne à la ville une charte communale. Pontoise est alors une ville commerçante et industrielle. Le XIIIe siècle est celui de la prospérité, avec plusieurs abbayes, Saint-Martin, dont ne subsiste qu’une tour et auquel succédera un château, Saint-Mellon, Saint-Pierre, les Cordeliers  devenus l’hôtel de ville qui remplace l’ancienne mairie aux modestes dimensions et plusieurs églises paroissiales : Notre-Dame située hors des remparts, et Saint-André.

 

DSCN1498.jpg

 

 

DSCN1505.jpg

 


DSCN1506.jpg

                 

La cathédrale  Saint-Maclou,  monument de style composite domine le centre ancien de la cité.

 

DSCN1499.jpg    

 

DSCN1514.jpg 

 

Une maison-Dieu, sur la place du Petit-Martroy, est transférée à la demande de Saint Louis sur les rives de l'Oise. Le Carmel est l’un des plus anciens de France en activité. La guerre de Cent Ans puis les guerres de Religion éprouvent durement la cité. Ses fortifications sont renforcées. Aux XVIIIe et XIXe siècles, la ville médiévale tend à disparaître, la parure monumentale et les fortifications sont détruites et vendues. Les constructions civiles se multiplient : Le musée Tavet Delacourt occupe un hôtel particulier occupé successivement par la préfecture puis par un tribunal, avant d’être  transformé en musée à l'initiative d'un collectionneur et érudit, qui lui redonne son aspect du XVe siècle. L’hôtel Le Vasseur de Verville, rue de la Coutellerie, sert de nos jours de résidence au préfet du Val D’Oise.

 

DSCN1518.jpg 

 

DSCN1494.jpg

 

Le château de Marcouville accueille une ferme pédagogique, bordé par la Viosne qui sinue ensuite au milieu des jardins familiaux alors que le moulin de la Couleuvre, peint par Paul Cézanne abrite aujourd’hui un centre culturel.

 

DSCN1519.jpg 


DSCN1520.jpg

 

DSCN1510.jpg 

 

La Fontaine d’Amour dans la rue du même nom est une tour qui date de la fin du XVIIIe siècle. Place Notre Dame, un magasin a conservé la devanture d'une ancienne boucherie.

 

DSCN1538.jpg 

 

DSCN1503.JPG

 

Créés en 1913 par la Caisse d'épargne, les bains-douches sont construits sur l'emplacement du rempart. L'ensemble de maisons jumelles des Maisons-Rouges ne doit pas son nom à la couleur des murs, mais à une ancienne demeure, lieu de villégiature du maréchal Canrobert.

 

DSCN1513.jpg  

 

DSCN1536.jpg 

 

Les ermites qui ont donné son nom à ce quartier vivaient dans des maisons troglodytes avec un prolétariat rural très démuni, qui s'était fixé dans les carrières abandonnées et les grottes naturelles.

 
DSCN1539.jpg
 

Depuis 1968, Pontoise fait partie de la ville nouvelle de Cergy-Pontoise, dont elle constitue le cœur historique.     



06/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi