FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

SAINT CHÉRON (novembre 2015)

Au 19e siècle, la commune devient un lieu de séjour pour la bourgeoisie et les artistes. L'arrivée du train en 1866 dynamise la commune : les carrières de grès de Madagascar, tout au sud du territoire prennent de l'ampleur, attirant une main d'œuvre italienne et bretonne. Après la Seconde Guerre mondiale, la dernière carrière est fermée, le trafic céréalier en pleine chute et les wagons de marchandises disparaissent des voies.

  DSCN1413.JPG



DSCN1417.jpg

 

DSCN1416.jpg
 

 

Les écarts de la commune recèlent quelques curiosités : sur la rive gauche de l’Orge, le château de Baville, grand édifice du 17e siècle, malheureusement invisible, où sur le plateau, surplombant la rive opposée, un puits conique, typique du Hurepoix, que l’on trouve au hameau de la Bergerie.

 

DSCN1412.jpg

 


DSCN1414.jpg
 

 

 

      



04/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres