FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

SAINT CYR SUR MORIN

Depuis le haut Moyen Âge jusqu'à la Révolution, la paroisse autour de Saint Cyr et Sainte Julitte dépend de l'abbesse de Jouarre. Le village comprend aussi neuf fiefs, notamment ceux de Chavigny, Vorpillère et Courbois qui a conservé un pigeonnier carré. La commune est desservie  jusqu’en 1918 par la ligne de La Ferté-sous-Jouarre à Montmirail. La gare, transformée en maison d’habitation en garde le souvenir.

 

REBAIS 006.jpg


REBAIS 035.jpg
     

 

En 1905, l'hôtel Moderne est créé pour loger les clients de la nouvelle scierie. En 1926 les Guibert, cafetiers parisiens, rachètent l'auberge. Leur plus jeune fils, Pierre, collectionne très tôt des outils recueillis auprès des artisans locaux. Dès 1956, il les présente dans l'auberge qu'il dirige désormais. En 1995, La Moderne est transformée en Musée départemental et devient le Musée des pays de Seine-et-Marne.

 

REBAIS 016.jpg 

 

C'est en 1913, que Berthe Luc, barmaid du Lapin Agile, après avoir ouvert l’auberge de l’œuf dur et de l’amour achète pour sa fille Marguerite qui venait d'épouser Pierre Mac Orlan, une ancienne ferme située dans le hameau d'Archets

 

REBAIS 021.jpg

 

 

REBAIS 024.jpg

 

C'est ainsi que l’écrivain découvre la vallée du Petit-Morin en compagnie d'autres célébrités comme Roland Dorgelès, Francis Carco, André Warnod, ou Max Jacob. Il s'y installe définitivement en 1927 et y vivra jusqu'à sa mort en 1970 et c'est là qu'il écrira la plus grande partie de son œuvre.

 

REBAIS 026.jpg

 

 

Au hameau de Courcelles la Roue, l’Ermitage, une vieille maison briarde, a sa façade entièrement revêtue de plaques émaillées, sculptures et autres poteries en tout point original.

 

REBAIS 032.jpg
 

 

REBAIS 033.jpg 

  

 



30/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi