FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

SAINT SIMÉON

Selon la tradition, Saint Siméon, prêchant la foi chrétienne, frappe de son bâton le sol d'où jaillit aussitôt une source abondante. Les habitants des environs fondent alors le village près de la fontaine Saint-Siméon. Jusqu'au IVe siècle, avant de passer sous le patronage de Saint Siméon, l'agglomération s'appelle « Villa-Alte », Ville-Haute. Il existe quatre châteaux sous l'Ancien Régime : la Vanne, Charcot, Chalendos ou la topologie du terrain rappelle la présence d’une forteresse et les Bordes qui ne sont plus que des hameaux de la commune. Dans la rue principale on croise tout d’abord la mairie école, digne représentante de l’école Jule Ferry

 

REBAIS 030.jpg
 

 

puis en contrebas un lavoir aux dimensions impressionnantes. Le Grand Morin permet un intense développement des moulins à grains et à huile, puis des papeteries comme à la Vanne et à la Vacherie. Sur les plateaux, de part et d’autre de la vallée, subsistent de nombreuses fermes briardes à cour carrée.

 

REBAIS 068.jpg 

 

 



03/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi