FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

ARTHIES

Mentionné pour la première fois en 690 dans le « Testament de l'inconnu d'Arthies » le village possédait déjà un lieu de culte. L'église Saint-Aignan sera ensuite érigée au XIe siècle.


DSCN2686.JPG
 

 

Au début du XIIe siècle, des constructions défensives deviennent nécessaires en raison des conflits avec le duc de Normandie, bientôt suivies par l'érection d'un château fort. Vendu à la fin du XVe siècle aux Silly, de La Roche-Guyon, qui y délèguent un capitaine et un intendant, le domaine possède un colombier octogonal. Le damier de brique rouge et de pierre de taille qui constitue le mur d'enceinte évoque certaines constructions de la Normandie toute proche.

 

DSCN2685.JPG

 

 

DSCN2684.jpg 



20/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi