FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

POISSY (septembre 2011)

Localisé entre la Seine et la forêt de Saint-Germain, Poissy voit naître Louis IXPhilippe III et restera cité royale jusqu'au XIVe siècle. Sa prospérité se développe autour de deux pôles : le pont vieux, surmonté de quatre moulins définitivement détruits par les bombardements alliés, et le marché aux bestiaux qui accueille, jusqu’en 1867, 10.000 bêtes chaque semaine, et dont le pavillon d’octroi et la halle témoignent encore son importance. Sur les quais, l'esturgeon, restaurant célèbre, accueillit, au 19e siècle de nombreux artistes. À deux pas de l’emplacement de l’ancien marché aux bestiaux, se trouve la distillerie où s’élabore le fameux noyau de Poissy.

 

A classer 003.jpg

 


A classer 005.jpg

 

 

A classer 011.jpg

 

 

A classer 017.jpg

 


A classer 007.jpg

 


A classer 012.jpg
    

  

Également sanctuaire religieux jusqu'à la Révolution, La ville a vu le baptême du futur Saint Louis, le 25 avril 1214. Son petit-fils, Philippe le Bel, fera construire en son honneur la magnifique abbatiale Notre Dame.

 

A classer 015.jpg

 

 
A classer 016.jpg
 

Du monastère des Dominicaines, on peut encore apercevoir des traces du mur d’enceinte, et surtout l’enclos de l’abbaye. On y accède en passant le porche de la porterie abritant le musée du Jouet, pour emprunter un chemin pavé et moussu d’un autre temps qui mène à la grange aux dimensions impressionnantes. Le peintre Ernest Meissonnier s’installera dans ce lieu magique en 1846.

 

A classer 029.jpg

 

 

A classer 030.jpg

 

 

A classer 032.jpg

 

 

A classer 033.jpg

 

A classer 036.jpg
 

 

En suivant le fleuve, on croise d’abord, rue Émile Zola, la  maison de Théophile Bourgeois au style composite, caractéristique de l'Art Nouveau, le parc Meissonnier, le château de Villiers, construit au milieu du 19e siècle.

  A classer 022.jpg

 

 

Puis l’île des Migneaux, séparée de la Seine par un bras paisible, abrite dans un havre de verdure quelques somptueuses villas.

  A classer 025.jpg

 

 A classer 027.jpg

 


A classer 028.jpg

Au hameau du même nom, à deux pas de Villennes, le château de la Coudraye, ancienne maison de campagne, observe à présent les installations sportives à ses pieds. Sur les hauteurs, Le Corbusier construisit de 1928 à 1931 les “Heures Claires”, théorisant les principes fondamentaux du mouvement moderne. 

 

A classer 037.jpg

 

 

A classer 039.jpg

 

 

Poissy est aussi une cité industrielle de 1er plan depuis le 19e siècle. Henri Ford s’y installe en 1938. Aux « Vedettes » de Ford, succèdent les Arianes et les Arondes de Simca, absorbé par Chrysler, puis le Groupe PSA prendra le relais. Le château d'eau domine l’immense territoire de l'usine qui s’étend sur cent quatre vingt treize hectares.

  A classer 023.jpg

 

 

A classer 001.jpg

 

 

Passée l’autoroute A14, on aborde les écarts de la commune :  la Bidonnière au milieu de ses vergers, abritant le fief de Poncy au creux d'un vallon boisé, et la Maladrerie sur la route de quarante sous.


A classer 077.jpg

 

Béthemont loge son golf autour du château et au cœur du hameau, une curieuse maison flanquée d’un pigeonnier orientalisant. Enfin totalement isolé sur le plateau des Alluets, datant du Moyen Âge, la Ferme du Poult, au milieu de ses terres, est toujours en exploitation.

 

A classer 050.jpg

 

 

A classer 067.jpg

 

 



11/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres