FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

AUBERGENVILLE (janvier 2012)

Aubergenville est un village bâti dans la vallée de la Seine, sur le passage de la route de Normandie. Trois domaines ont structuré la commun. Le domaine d'Acosta, organisé autour du château et de deux pavillons situés dans un vaste parc, qui deviendra dans les années 1970, une cité composée de nombreux immeubles sociaux. Le domaine de la Garenne, près du fleuve, à l'origine maison bourgeoise flanquée d'une ferme, sera en 1766 transformé en château, puis à partir de 1921 en cité-jardin dénommée Élisabethville aux abords de la gare. Les rues bordées de superbes villas anglo-normandes, initialement réservées aux cadres de l'usine Renault, y rayonnent vers la place de l'Étoile.


Choisel 055.jpg

 


Choisel 056.jpg
 


Choisel 057.jpg

 

 

C’est dans ce quartier que l’on trouve l'étonnante Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, première église entièrement construite et sculptée dans le béton.

 

Choisel 047.jpg

 

 

Les années 1920 marqueront aussi la création de la « plage » d'Aubergenville, située sur le bras mort du Giboin. Elle est en cours  de réhabilitation.


Choisel 049.jpg

 


Choisel 050.jpg

 


Choisel 052.jpg
     

  

Le domaine de Montgardé, à l'écart, est une ancienne ferme convertie en maison bourgeoise.


Choisel 065.jpg

 

 

Le bourg ancien, implanté le long de rues étroites, s'est niché en pied de coteaux autour de l'église Saint-Ouen et du château du Vivier, bien communal qui abrite les services municipaux.

 

Choisel 063.jpg

  

Choisel 060.jpg 

 

En 1952, l’usine Renault s’implantera  principalement sur le territoire de la commune en adoptant curieusement le nom de la ville voisine : Flins !



15/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi