FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

BRUNOY (février 2010)

Lovée dans une boucle de l’Yerres en bordure de la forêt de Sénart, enjambée par l’imposant viaduc SNCF, la commune se lotit au milieu du 19e siècle de grandes villas destinées à une riche bourgeoisie parisienne qui recherchait la fraîcheur de la vallée et les plaisirs du canotage sur la rivière.

 

Décembre 065.jpg

 


Décembre 066.jpg
 

 

Elle en a conservé un certain nombre à flanc de coteaux : le domaine des Soulins, Le château des Ombrages, le petit château, la Brégalière, les Choquets ou encore les pavillons du Muséum d’Histoire Naturelle, essentiellement sur la rive sud de l’Yerres.

 

Décembre 072.jpg

 


Décembre 074.jpg

 

 

Décembre 073.jpg

 

 

Décembre 069.jpg

 

 

Le village se situe sur l’autre rive. On y accède par le pont de Soulins qui, avec les petites îles rehaussées d'une gloriette, forment un cadre des plus agréables.

 

Décembre 068.jpg

 

 

Décembre 057.jpg

 

Autre décor plein de charme, le pont Péronnet, qu'encadrent la grange de l’île et le Moulin.

 

Décembre 058.jpg

 


Décembre 059.jpg


On croise ensuite la villa Talma où résida le comédien, avant d’entrer dans un dédale de ruelles anciennes menant à l’église Saint Médart. On débouche sur la place du même nom, fermée au nord par une très belle maison art nouveau.

 

Décembre 052.jpg

 


Décembre 064.jpg            

 

La zone pavillonnaire du plateau au sud vient buter contre le moulin de la Galette, ancien bal musette devenu gargote chinoise à l’aube du 21e siècle. A ses côtés, trône la célèbre pyramide de Brunoy, modeste obélisque marquant l’entrée du domaine du comte de Provence au 18e.

 

Décembre 071.jpg

 

 

Décembre 070.jpg

 



 

   



03/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres