FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

CHARS (novembre 2016)

Le village, traversé par la route de Paris à Dieppe, se glisse du plateau dans la vallée de la Viosne naissante.

 DSCN3002.jpg

 

Le chœur de l’église Saint Sulpice s'est inspiré de l'église Saint-Germer de Fly, en terre picarde, l'un des modèles de l'architecture gothique avec la basilique Saint-Denis.

 

DSCN2999.jpg

 

 

Dans la rue principale du bourg, on croise quelques demeures de caractère qui respectent le style des constructions vexinoises.

 

DSCN2998.jpg 

      

DSCN3000.jpg 

 

La taille de la commune conduit à l'édification d'une mairie imposante. Elle traduit la volonté de s'inscrire dans le canon des demeures bourgeoises du XIXe siècle.

 

DSCN3001.jpg


 

Possession des moines jusqu'à la Révolution, la ferme du Bois Franc dispose d'un pigeonnier-porche à toiture à deux versants, d'environ 1.000 boulins. Intégré à Chars lors de la Révolution, le hameau de Bercagny appartint pendant longtemps à la manse abbatiale de Saint-Denis, avant d'être donné par Louis XIV à la maison royale de Saint-Cyr.

 

DSCN3006.jpg

 

 



15/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres