FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

ÉTAMPES

Ville-étape à mi-chemin de Paris et d'Orléans, en bordure d'une importante voie romaine, Étampes se développe à partir du VIe siècle en raison de sa position géographique extrêmement favorable.

 

1.jpg

 

En 816, l'Étampois est élevé au rang de comté, mais le bourg se limite encore à Saint-Martin. Entre 1015 et 1030, les rois capétiens créent une ville nouvelle. La cité prend alors la physionomie longiligne qu'elle conserve jusqu'à nos jours. Sillonnée par la Louette, la Chalouette et la Juine qui coule dans les faubourgs, elle est parfois surnommée la « Petite Venise. Cette abondance d'eau alimentent de nombreux moulins, comme le Moulin Badran ou celui de Saclas ».

 

5.JPG

 

 

2.JPG
   

À la Renaissance, Étampes est protégé par une enceinte percée de 8 portes, complétée d’un ouvrage fortifié aujourd'hui unique en France appelé les « Portereaux » : vanne fortifiée bâtie au confluent des rivières.

 

6.JPG 

 

8.JPG  

 

Édifices de prestige, le château de Guinette. L’hôtel Dieu, l’hôtel de ville, l’hôtel d’Anne de Pisseleu, l’hôtel Saint Yon, le palais de justice sont autant d’exemples des demeures et palais qui fleurissent et subsistent aujourd’hui.

 

9.jpg

 

 

10.JPG

 

15.JPG
                 

19.jpg

 


13.jpg
 

La cité compte aussi nombre de prestigieux édifices religieux : Les collégiales Notre Dame du Fort et Saint Martin avec sa curieuse tour penchée,

 

24.jpg

 


35.JPG

 

22.JPG
 

Les églises, Saint Basile et Saint Gilles précédée de la fontaine Véret à deux pas de maisons médiévales ou encore la fontaine Hugo, place Notre Dame.

 

29.JPG 

 

28.jpg
  

 

32.JPG

 

 

31.jpg 

 

À deux pas de la gare, sur le versant d’un coteau, le cimetière ancien avec ses pierres tombales nichées dans le gazon offre un charme suranné.

 

33.jpg

 


34.JPG



 

 



16/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi