FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

LA FERTÉ GAUCHER

Vers 1040, Gaucher, seigneur de la cour et propriétaire de grands domaines en Brie, établit une ville sur le cours du Morin : Fort de Gaucher. Ami de son voisin, le comte de Champagne, il épouse l'une de ses filles qui lui apporte en dot la terre de Montmirail.  L’église Saint Romain sera bâtie un siècle plus tard. À la Révolution, la ville devient « La Ferté-sur-Morin ».

 
REBAIS 065.jpg
        

Le cœur de cette paisible ville provinciale regorge de curiosités. Il faut s’attarder sur les maisons de maître, à l’image de la maison du Prieur, superbe exemple de l’architecture bourgeoise du 19e siècle avec leurs jardins ouvrant sur les bras du Morin. Sur une ile de la rivière, l’ancienne chapelle Saint Martin sera érigée au XIe siècle par la femme de Gaucher.

 

REBAIS 055.jpg

 

 

REBAIS 050.jpg

 

 REBAIS 056.jpg

           

 

Nombre de moulins bordent encore ses rives, celui de la rue du Poitou, cet autre abritant l’office de tourisme, sans oublier le moulin des grenouilles proche du joli parc du même nom ou vers l’amont le moulin de la Maison Dieu.


REBAIS 059.jpg

 


REBAIS 063.jpg

 

 

La place du marché, poumon de la commune a conservé quelques commerces tout droit sorti des siècles passés comme l’ancienne pharmacie Noël qui s’orne au 1er étage des statues d’Esculape et d’Hygié accolé au fameux restaurant « le Sauvage », bien connu des gastronomes ou encore l’antique devanture de la quincaillerie Legraverend.

 REBAIS 066.jpg

 


REBAIS 068.jpg

 

 

N’oublions le grand bassin qui fait face à la mairie installée dans  l'ancien bailli seigneurial.

 

REBAIS 069.jpg 

 

REBAIS 067.jpg

 

 

Le couvent saint Clair, non loin de là, est occupé désormais par des appartements. La ville abritait autrefois un important commerce de bestiaux. Le conseil municipal décida donc de construire une halle aux veaux en 1867 qui deviendra un cinéma avant de se muer en salle polyvalente.

 REBAIS 051.jpg

 


REBAIS 052.jpg


REBAIS 070.jpg
  

 

La pittoresque gare de la commune à l’entrée de la ville n’accueille plus que des autocars direction Coulommiers et vers l’Est une piste cyclable qui mène à la station de départ du vélo rail à Lescherolles. La Ferté-Gaucher est l'une des rares communes de Seine-et-Marne à posséder un monument aux morts de la guerre de 1870. À l'origine, seule la stèle pyramidale de gauche existe. Elle est érigée en 1891. En 1922 et 1923 seront édifiés la seconde colonne et le cénotaphe central où figurent les noms de 527 combattants du canton tombés au cours de la Première Guerre mondiale

 

REBAIS 061.jpg

 

 

REBAIS 040.jpg

 

 

Autres curiosités dans cette pittoresque ville au charme suranné, un rustique trompe l’œil qui accueille les visiteurs à l’un des carrefours et une élégante tourelle à l’entrée de l’écart de la maison Dieu

 

REBAIS 060.jpg

 

 

REBAIS 057.jpg 

 



03/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi