FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

LA FERTÉ SOUS JOUARRE

La ville, joliment campée au confluent de la Marne et du Petit Morin mire ses vieilles maisons dans l’eau verte de la rivière.

 

Saint Vrain 065.jpg

 

 

Saint Vrain 064.jpg

 


Saint Vrain 069.jpg

 


Saint Vrain 070.jpg
 

 

En amont du Petit Morin, à son entrée sur le territoire communal, le moulin de Mourette est à présent une élégante propriété.

 

REBAIS 003.jpg
 

 

Au XVIe siècle, La protection du prince de Condé, converti au calvinisme et chef du parti protestant est recherchée et de nombreux adeptes de la religion réformée viennent s'installer à la Ferté. La cité est assiégée par les Ligueurs qui la pillent. Le château est alors endommagé. Il sera complètement détruit lors de la bataille de la Marne en 1914.  Il faudra attendre le XVIIIe  siècle pour que l’église Saint Etienne Saint Denis devienne le lieu de culte officiel de la ville. En 1762, les officiers municipaux de La Ferté-sous-Jouarre achètent un ancien hôtel du XVIIe siècle, « Le Grand Dauphin Couronné », pour en faire la maison de ville. Cent ans plus tard,  un nouvel hôtel de ville de style néo-gothique est érigé au même emplacement. À la même époque, est construite boulevard de Turenne une synagogue financée par des Juifs alsaciens implantés dans la région.

 

Saint Vrain 068.jpg

 


Saint Vrain 063.jpg

 

REBAIS 001.jpg       

 

La Ferté-sous-Jouarre doit sa réputation à la « meulerie ». Cette industrie se développe au XVIe siècle. La ville devient un centre d'exportation important. Les meules fabriquées par les rayonneurs locaux étant vendues jusqu'en Amérique. Un « Port aux Meules » est même installé en bord de Marne. La révolution industrielle entraîne la disparition de ces usines traditionnelles et, vers 1910, une grève des rares ouvriers encore employés ruine définitivement cette industrie.  Le sentier de découverte au milieu des anciennes carrières du bois de la Barre rappelle ce glorieux passé.

 

Saint Vrain 062.jpg

 

 

Sur la rive gauche de la rivière, le Pâtis de Condé est une esplanade qui ouvre un large champ sur le théâtre inauguré en grande pompe en 1896, quelques années avant le kiosque à musique qui lui fait face.

 

Saint Vrain 073.jpg

 

 

Saint Vrain 074.jpg      

 

Sur la même rive, vers l’aval, le 4 novembre 1928, les maréchaux Foch, Milne et le lieutenant général Sir William Pulteney inaugurent un mémorial à la mémoire des 3.888 soldats du corps expéditionnaire britannique tombés d'août à octobre 1914 dans les combats de la première bataille de la Marne. À l'emplacement même de ce monument, le 10 septembre 1914, les hommes du général French, commandant en chef de l'armée britannique, traversent la Marne sur un pont de bateaux, chassant ainsi les troupes allemandes qui marchent sur Paris. Le « Pont de l'Europe » remplace désormais le pont de fortune réalisé à l'époque.

 

Saint Vrain 071.jpg

 

 



29/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi