FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

LE VAL SAINT GERMAIN

Au cours du XIIe siècle, les moines de l'abbaye des Vaux-de-Cernay défrichent les forêts du Val et assèchent les terres marécageuses du Marais. En 1767, le trésorier général de l'artillerie Jean Lemaître fait édifier par Barré un somptueux édifice, le château du Marais, dans lequel il engloutit sa fortune. La Rémarde permet de créer un immense miroir d’eau, le plus grand après celui de Versailles.

 

DSCN8275.jpg

 

Après la Révolution, la vie du village reprend son cours, animée par les pèlerinages et par la société qu'attire Madame de La Briche. Le Val-Saint-Germain ne cesse cependant de voir sa population décliner. Proche de l’église Saint Germain de Paris au cœur du bourg, un manoir borde la rivière.

 

DSCN8278.jpg

 


DSCN8282.jpg

 

 

Lino Ventura, peu après son arrivée en France, s'installe avec sa famille au village. Habitant fidèle du Val, il y rencontrera son épouse, et c'est également du Val-Saint-Germain qu'il anima sa fondation "Perce-Neige". Située sur le plateau dominant le Val entre Orge et Rémarde, la ferme des Sueurs est typique des grandes fermes isolées du Hurepoix, souvent des anciennes fermes seigneuriales qui s'ordonnent autour d'une cour à peu près carrée. Entre la commune et le château du Marais, on peut apercevoir le moulin de Granville.

 

DSCN8277.jpg 

 



04/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi