FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

MAGNANVILLE (novembre 2014)

Établi sur des coteaux en pente faisant transition entre la vallée de la Seine et le plateau du Mantois, le village n’évolue guère entre son château rebâti au XVIIIe siècle, et la ferme seigneuriale prolongée par un très imposant pigeonnier. La mare communale, un des rares points d'eau du village, était réservée au bétail, les lavandières devant descendre à la Vaucouleurs, à trois kilomètres de là, pour faire leur lessive.

 

DSCN9864.jpg

DSCN9867.JPG
   

 

En 1807, le château est reconstruit et l’association Léopold Bellan y ouvre en 1928 un sanatorium et une maison de retraite. Longtemps plus petite commune du canton, le village explose démographiquement avec l'implantation de ce centre de soins. L'adhésion au district urbain de Mantes en 1966 entraîne, à partir de 1970, l'urbanisation de la commune avec le tentaculaire lotissement pavillonnaire des Chalandonnettes, qui envahit la totalité des coteaux descendant vers la Seine. La mairie suivra cette évolution et s’installe en 1976 dans une ancienne maison de maître.

 

DSCN9862.jpg



05/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi