FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

MARCOUSSIS (janvier 2014)

Au cœur du Hurepoix, traversé par le cours de la Salmouille, le village s’est bâti autour du prieuré de Saint Wandrille dont l’église Sainte Marie-Madeleine occupe l'emplacement.

 

DSCN8663.jpg

 

 

DSCN8658.jpg

Le château de Montagu, construit par Jean II, seigneur du lieu, se dresse sur les vestiges d’un manoir antique. On peut observer, aujourd’hui encore, la chapelle, la tour des oubliettes et les douves.

 

attainville 017.jpg

 

 

attainville 012.jpg

 

 

attainville 014.jpg
 attainville 015.jpg

                                           

 

Proche du cœur du bourg et de ses meulières bourgeoises, se trouve le parc des Célestins, et son château, actuel centre culturel, qui  occupe l'emplacement primitif du couvent.

 

DSCN8659.jpg 

 

DSCN8661.jpg

 

Non loin de là, on trouve le bailliage, domaine devenu un collège, et le centre national du rugby, hébergé dans l’ancien domaine de Bellejame.

 

DSCN8660.jpg   

 

DSCN8665.jpg

 

 

La commune occupe une superficie très importante et abrite ainsi de nombreux écarts et hameaux. La plupart invisibles, comme le château du Pont au milieu de son parc, la Ronce, l'un des plus anciennement habités, alors que sur le versant méridional de la vallée, l'ancienne commanderie du Déluge conserve la chapelle Saint-Jean-Baptiste, seul vestige de l'époque des templiers. Le château du Bel Ebat et ses pittoresques communs, situé sur l’autre versant sur la route de Nozay, datent du 19e siècle. Au cœur de la vallée, on découvre le pavillon royal, édifié au carrefour de plusieurs routes aménagées par Louis XV pour « l'agrément et la commodité de ses chasses ».

 

DSCN8666.jpg

 


DSCN8667.jpg
 



 

 

 

 



19/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres