FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

SARCELLES (juillet 2010)

Ville emblématique de la banlieue, elle vit s'édifier le premier  grand ensemble français de 1955 à 1970. L'agglomération est le fruit de deux parties distinctes : le village de Sarcelles, édifié au bord du Petit Rosne, regroupé autour de l'église, et le grand ensemble contemporain, première des villes nouvelles créées dans les années 1950, un kilomètre plus au sud. Le Petit Rosne pénètre la commune au nord près de la butte d’Ecouen dans un cadre champêtre, fond de vallée boisée et coteau forestier. Il va ensuite parcourir « le village » groupé autour de Saint-Pierre Saint-Paul édifié sur l'emplacement d'un temple romain.

 

sarcelles 004.jpg
 

 

En contrebas, le manoir de Miraville, reconstruit au  19e siècle à l'emplacement du château de Richebourg, est transformé en hôtel, puis racheté par la commune qui y installe l'hôtel de ville.

 sarcelles 001.jpg

 

 

sarcelles 005.jpg

 

 

Sur l’autre versant, l’immense domaine seigneurial, morcelé au fil du temps, est acquis à la fin du 19e  siècle par les prêtres de l'ordre espagnol du Saint-Sacrement qui y construisent une maison de repos et une chapelle.

 

sarcelles 008.jpg

 

 

Au centre du village, proche de l’ancienne route de Paris, une maison ancienne est surmontée d’un mont-joie, statuettes en biscuit à l'intérieur d'une niche, nettement postérieur à l'édification du bâtiment.

  sarcelles 006.jpg 

 

La tour  Hugues Capet, difficilement visible car intégrée dans le lycée de la Tourelle, est faussement réputée avoir été un rendez-vous de chasse du roi. Sur l’avenue du général De Gaulle, menant à la gare, une imposante villa aurait été construite par un auvergnat négociant en vin.

 

sarcelles 009.jpg

 

Proche de la nationale 1 et de Saint Brice, l’imposante église chaldéenne Saint Thomas Apôtre, la plus grande d'Europe, a été consacrée en février 2004.

 

sarcelles 011.jpg

 

 

Au sud, se situe le tristement célèbre quartier de Lochères, grand ensemble de 12.368 logements, dit de première génération (longues barres horizontales et tours, sans aucune recherche architecturale). Il est séparé du reste de la commune, aucune trame urbaine ne le liant aux autres quartiers. En remontant au nord, on croise un agréable lotissement autour du lac du Haut Du Roi qui  prolonge le verdoyant parc des prés sous la ville traversé par le Petit Rosne. En limite  septentrionale on trouve, pour combien de temps, les derniers champs de blés et de maïs de la commune.

 





31/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi