FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

VILLEPREUX (janvier 2011)

Longtemps bourgade de campagne dans le val du ru de Gally, établi à peu de distance du château  et de la ferme de Grandmaisons, Villepreux a changé de physionomie depuis la construction de vastes opérations d’urbanisme. À une journée de marche de Paris, entouré de murs, le bourg était une halte sûre abritant un grand nombre d'auberges comme celle des Trois maillets, devenue maison particulière.


A classer 004.jpg

 


A classer 007.jpg
 

 

A classer 010.jpg

 

 

En 1613, Vincent de Paul, devient, précepteur des enfants de la famille Gondi. Il prêche à Saint Germain et installe sa deuxième maison de charité dans le village. C'est l'une des rares maisons en pan de bois de la région.

 

A classer 001.jpg

  

 

A classer 002.jpg
 

De l’ancien domaine des Gondi, seuls subsistent la grille et les deux pavillons d'entrée à la Mansart. Saint Honoré, patron des boulangers, servait  d'enseigne à la boulangerie du vieux village. En face, la maison a conservé sur sa façade des statuettes de Saint Côme et Saint Damien, patron des médecins et des chirurgiens.

 

A classer 008.jpg

 


A classer 014.jpg
 

Le village a gardé ses maisons rustiques et quelques belles demeures pleines de charme assoupies le long du ruisseau.

 

A classer 009.jpg

 

 

A classer 017.jpg                                                  

 

Le centre-ville a par contre gagné le plateau ou ont fleuri vers la gare, les maisons mitoyennes toutes strictement identiques de la Haie Bergerie, les 400 pavillons du Val Joyeux et à l'ouest le Trianon, aménagé en pavillons immeubles. Dans cet univers aseptisé, seul la façade ornée de l’église Saint Vincent de Paul mérite une citation.

 

A classer 018.jpg

 



06/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi