FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

LA QUEUE LEZ YVELINES (mai 2013)

Jusqu'au milieu du 19e siècle, le village est un écart de Galluis qui se nomme Galluis-La Queue. Situé sur une ancienne voie romaine devenue route royale reliant Paris à Brest, on y trouve trente deux auberges, offrant aux voyageurs repos et chevaux. Les maisons, qui bordent la cour des logis, constituent un exemple représentatif de l'habitat de l'époque. La première, construite pour le tailleur du village, date de 1754. Tout aussi représentative, une maison de style empire borde la rue nationale à son croisement avec l’impasse de la ferme.

 

Tigeaux 063.jpg

 

 Tigeaux 056.jpg


Peu à peu, la route royale est abandonnée au profit de celle qui traverse le village. La déviation construite en 1971 reprendra l'ancien parcours. Au 19e siècle, l’arrivée du chemin de fer donne au village une importance telle, que le 15 mars 1883, un décret décide que la commune de Galluis-La Queue formera à l’avenir deux municipalités distinctes et deux communes : Galluis et La Queue. Le 3 février 1884, la commune prend officiellement son nom de La Queue-lez-Yvelines.  A l’ouest du territoire, enfoui dans la forêt des Quatre Piliers, l’élégant  château de la Couharde est devenu un club house

 

Tigeaux 004.jpg

 

 



19/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres