FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

CHILLY MAZARIN (octobre 2009)

Le Marquis de la Meilleraye, épousant la nièce du Cardinal de Mazarin, devint duc de Mazarin donnant naissance à la lignée des ducs de Mazarin et à la dénomination, datant de 1822, de la commune. Trois châteaux se sont succédés sur les terres de Chilly-Mazarin. Des deux premiers, il ne reste rien. Du troisième, qui fut construit entre 1627 et 1632, demeurent des vestiges : les douves, le pont, la pièce d'eau. L'hôtel de ville, maison bourgeoise, sera bâtie en 1822 sur son emplacement.

 

Novembre 018.jpg
 

 

Novembre 043.jpg 

 

Dans le secteur ancien, l'église Saint Étienne, les maisons basses, les rues pavées et les regards d'aqueducs sont les autres témoignages de la richesse du passé de la commune.

 

Novembre 039.jpg 

 

Novembre 021.jpg 

 Novembre 038.jpg

 

 

Du château de Bel abord, détruit en 1960 reste une porte cochère 17e formant l'entrée et marquant la limite de la bourgade primitive au niveau de l’avenue Mazarin. De part et d'autre de l'artère, on croise de vastes demeures, reconnaissables à leur pavillon couvert d'un toit en ardoise agrémenté de chiens assis.

 

Novembre 045.jpg
 

 

Novembre 048.jpg

 

 

Le sud de Chilly, séparé abruptement par le ruban autoroutier de l’A6, s’achève après la zone pavillonnaire par les tours résidentielles des Grands Jardins. Habitations qui butent sur la verdoyante et très agréable vallée de l’Yvette formant frontière avec Longjumeau, au niveau du bassin de Gravilly.


Novembre 041.jpg

 

 



01/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres