FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

ÉPINAY SUR SEINE (octobre 2007)

Orgemont 

Si le chemin de halage et les premières pentes du coteau sont le domaine d’adorables maisonnettes dans un décor quasi champêtre, sitôt passée la voie ferrée, surgissent les excroissances immobilières, verrues des années 70 qui envahissent la totalité du plateau. La gare d’Epinaybâtiment "rococo" de 1907, est une entrée en matière des plus amusantes pour qui arrive en RER.

 DSCN1055.jpg
 

  DSCN1054.jpg
 

  

Centre ville 

Le contraste est ici encore plus flagrant entre d'un côté, le château d’Orgemont, actuelle mairie, la maison de Rose Bertin, l’église Saint Médard, les demeures bourgeoises, leurs parcs au bord de l’eau, le halage magnifiquement réhabilité, et de l'autre, les barres odieuses, hérissées de paraboles qui font office de toile de fond. 


DSCN1057.jpg
 


DSCN1063.jpg
 

 

DSCN1067.JPG

 

 

DSCN1060.jpg

  

Rue Mulot, des pavillons classiques marquent l’entrée des studios Éclair.

 

DSCN1056.jpg

 

Le Cygne d’Enghien 

Sur l’avenue Hoche, Notre Dames des Missions, mi-amanite, mi-art-déco, est un curieux souvenir de l’exposition coloniale de 1931. Peu de choses notables, l’habitat est ici essentiellement pavillonnaire mais sans commune mesure avec les villas bordant le lac d’Enghien tout proche.

 

DSCN1073.jpg
  

Les Econdaux – Les Presles 

Les Econdeaux ne présentent guère d’intérêt avec leur lot de résidences anonymes. Seule l’avenue Jean Jaurès échappe à cette monotonie avec plusieurs maisons de caractère à l’image de celle du n°106. L’espace Lumière, précédé d’un curieux porche solitaire, rappelle le passé cinématographique de la commune. Le quartier des Presles n’est lui, qu’une succession de barres de tours et d’équipements dit sociaux. Curieusement, à l’ombre de ces cités tentaculaires, on trouve quelques rues pavillonnaires un peu égarées en ces lieux. Au carrefour des Mobiles, un square minuscule abrite un Christ en croix, vestige de Saint Médard 1ère église d’Epinay, et un artistique monument aux morts

 

DSCN1075.jpg

 

 

DSCN1062.jpg

 


DSCN1077.jpg

 

La Briche 

L’écart de la Briche, l’avenue de la République et la route de Saint Leu sont des îlots de tranquillité avec leurs maisonnettes jumelées aux façades de pierres saillantes. Bien sûr les abords de cet oasis sont bardés de cités et autres centres commerciaux.

 

 



24/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres