FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

JOUARRE

Au VIIe siècle, le vénérable Adon fonde l'abbaye Notre-Dame. Dès sa fondation, cette abbaye est le centre d'un rayonnement spirituel très important, lié aux fondations de Rebais par Saint Ouen, Reuil-en-Brie par saint Radon, Chelles ou encore Faremoutiers. Malgré les diverses invasions que subit la région et les incendies causés par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans, l'abbaye se relève toujours. À la Révolution, le plan de Jouarre est fortement bouleversé et une grande partie des constructions abbatiales est détruite pour permettre le passage de rues au cœur du bourg. De la prestigieuse abbaye il reste de nos jours, la crypte Saint Paul, un des édifices mérovingiens les mieux conservés d'Europe abritant les sarcophages des fondateurs de l'abbaye, Adon, fondateur du monastère Sainte Telchilde, première abbesse, et Saint Agilbert, orné de bas-reliefs typiques de la sculpture du VIIe siècle,

 

REBAIS 012.jpg

 

 

REBAIS 010.jpg

 


REBAIS 0013.jpg

 


REBAIS 0014.jpg

 

Et une tour romane, brûlée par les Anglais et restaurée au XVIe siècle qui servira d'observatoire pour l'artillerie alliée lors de la bataille de la Marne.

 

REBAIS 002.jpg

 

 

Toute proche, l’église Saint Pierre Saint Paul abrite une exceptionnelle mise au tombeau, ainsi qu’une touchante piéta.


REBAIS 005.jpg

 


REBAIS 011.jpg

 

 

Pour finir la mairie est logée dans  l’ancien bâtiment des gardes de l’abbaye qui ouvre sur la grande place du bourg.

 

REBAIS 016.jpg

REBAIS 015.jpg
  

 

En contrebas, sur le cours du Petit Morin on croise Courcelles sous Jouarre, charmant hameau étagé sur un coteau ou l’on peut découvrir une mairie annexe rustique et un pont de traverse de l’aqueduc de la Dhuys enjambant la rivière.

 

REBAIS 007.jpg 

 

REBAIS 006.jpg       

 

REBAIS 009.jpg 

 

En septembre 1914, le château de Perreuse accueillit l’une des plus grands hôpitaux de campagne de la région. Sa vocation médicale se poursuit puisque c’est actuellement une maison de repos. Autre domaine important, le château de Venteuil qui domine la ville offrant un spectacle magnifique sur le confluent et en toile de fond le méandre de Sainte Aulde.

 REBAIS 017.jpg
 

 

Tout au sud du territoire communal, l’un des plus étendu de Seine-et-Marne, en se dirigeant vers Coulommiers on croise L'ancien logis du manoir de Nolongue dont l'édifice principal a été sauvegardé. Jehan de Brie, auteur d'un traité de bergerie intitulé « le bon berger », y séjourna.

 

REBAIS 013.jpg

 


REBAIS 014.jpg
 

 

 



29/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi