FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

LARDY

Entre la rive gauche de la Juine enjambée par le pont de l’Hêtre, celui de Cornuet, les vestiges du moulin des Sellés tout proches, le plateau agricole du Hurepoix et les coteaux boisés, Lardy, placé sous la protection de Saint Pierre est une paisible bourgade qui a conservé un patrimoine digne d’intérêt.

 

DSCN1438.JPG

 


DSCN1440.jpg

 


DSCN1447.jpg
 

Proche du cœur de la commune, le château à l’origine comprenait quatre bâtiments cernés de douves. Vendu à la veille de la révolution de 1789, pour les habitants de Lardy, il restera le " vieux château " jusqu’à son acquisition par la municipalité en 1973 pour y installer son Hôtel de Ville.

 

DSCN1446.jpg

 

 

DSCN1443.JPG
     

 

À deux pas, le parc Boussard doit son caractère exceptionnel au fait qu’il soit un des rares témoins des jardins " Art déco " des années 1920.

 

DSCN1445.jpg

 

 

Au début du XXe siècle, la station ferroviaire construite en 1847 pour desservir la filature des Pastoureaux, transforme bientôt le village en lieu de séjour pour les Parisiens comme l'illustre de nombreuses villas dans le quartier de la gare.


DSCN1441.jpg

 


DSCN1442.jpg
  

 

Elles ont succédé aux hôtels particuliers du siècle précédent bâtis plus près de la rivière.

 

DSCN1435.jpg       

 

DSCN1436.jpg 

 

Des anciens fiefs se partageant le territoire, il reste la grande ferme et un colombier du XVIIe siècle, vestiges du  domaine de Honville. Et plus loin dans le temps, à l’Ouest en lisière des premières maisons de la commune, « la pierre qui tourne » reste un mystère : phénomène naturel causé par l’érosion ou monument mégalithique ?
 DSCN1430.jpg

 

 

 

 

 

 

 



06/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi