FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

MOURS (juin 2014)

Proche de l’Oise, le village  faillit être rattaché en 1840 à Nointel. L’église paroissiale Saint-Denis, délaissée après la Révolution française, est utilisée comme grange, puis vendue aux enchères au profit de la paroisse de Beaumont. En 1850, une souscription permettra de construire une petite chapelle de style néogothique. Devenue trop petite après l'expansion démographique, une nouvelle église en béton est édifiée proche de la maison Saint-Denis. Entourée d'un parc de 8 hectares, elle est bâtie en 1882 pour abriter un orphelinat de jeunes filles, fermé au 20e siècle. Les Pères blancs la renomment Villa Saint Régis et la transforment en maison de repos pour les religieux âgés.

 

REBAIS 017.jpg

 

 

REBAIS 031.jpg

 

 

Les deux ruisseaux traversant la commune alimentaient l’ancienne minoterie, qui avait en son temps remplacé un vieux moulin à eau. Le lavoir couvert se présente comme un abri en pierre de taille avec un toit couvert de tuiles.


REBAIS 028.jpg

 


REBAIS 030.jpg

 

La présence d’une gare au 19e siècle contribua à l'installation de quelques industries, notamment la minoterie et une fabrique de boutons, qui favoriseront la prospérité de la commune.

 

REBAIS 023.jpg



04/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi