FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

ROMAINVILLE (juillet 2006)

Bas Pays   

Coincé entre la butte de Romainville et la nationale 3, c’est le domaine des entrepôts et de l’artisanat, avec au milieu de la route de Noisy, une entrée de fabriques pour le moins curieuse, style chalet basque avec une tour d’horloge !

 

DSCN0513.jpg

 

 

Quelques jardins familiaux égaient cet univers industrieux, avenue du docteur Vaillant. En se dirigeant vers la butte, on croise quelques rues pavillonnaires, certaines avec une chaussée pavée comme la rue de l’aviation, et surtout la friche sauvage et les falaises insolites de l’imposant territoire des carrières. De part et d’autre, les parcs communaux dévalent la pente, offrant outre verdure et ombrage, un panorama sur l’Est parisien.

   

DSCN0466.JPG

  

 

DSCN0467.jpg

 

Le Centre     

Le rebord du plateau abrite la mairie, l’église Saint Germain l’Auxerrois, Le minuscule square du château, bâtisse désaffectée en piteux état, et en contrebas le cimetière communal. Le pâté de maison délimité par l'avenue Paul Vaillant Couturier et celle de Verdun, avec sa zone à 30 km/h desservant des maisons basses, son élégant mobilier urbain et ses corbeilles de fleurs, représente un havre de tranquillité quasi provincial. 

 

DSCN0462.jpg

 

 DSCN0461.JPG

  


DSCN0460.jpg


Limitrophe de Noisy le Sec, la sente Ferrand est une allée étroite qui, s’étirant sur presque un kilomètre, dessert de tranquilles maisonnettes. Rue Etienne Dolet, à quelques encablures de Noisy le Sec, une curieuse maison s’abrite sous un fin toit d’ardoise. Au croisement des rues Gabrielle Husson et Genevoix, adossée à un pignon d’immeuble, une sculpture allégorique, remercie les bienfaiteurs de la commune !

 

DSCN0476.jpg

 

thumb_DSCN0475_1024.jpg

 

Grands Champs    

De son passé agricole, le plateau a gardé une foule de sentes étroites desservant de modestes bicoques, chemins aux noms évocateurs d’une couleur politique encore bien vivace : sente de la libre pensée, sente des laborieux, sente des travailleurs, sente des économes. Saint Luc des Grands Champs, tout de briques rouges revêtu, donne sa bénédiction à l’A3 qui coule à ses pieds, avec en toile de fond les deux champignons blancs des châteaux d’eau de l’aqueduc de la Dhuys.

 

DSCN0497.jpg
 

 

DSCN0512.jpg
 

La butte de Romainville s’achève au sud sur les pelouses fleuries du fort de Noisy fréquentées par un pur sang placide, à quelques mètres du vrombissement de l’A3 qui dévale vers le sillon du canal de l’Ourcq.

 DSCN0510.jpg

 

 



21/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres