FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

SAINT PIERRE LES NEMOURS

Le site fut très tôt un lieu privilégié, en bordure de l’ancienne forêt de Bierre  (aujourd’hui de Fontainebleau) et du Loing, doublé au XIXe siècle par le canal du Loing, voies de communication majeure entre la  Seine et la Loire.


DSCN3258.jpg

 


DSCN3263.jpg

 

DSCN3262.jpg

 

 

À l’origine de l’agglomération nemourienne, Saint Pierre fut progressivement abandonné par les paysans qui s'installèrent autour du château de Nemours. Le bourg composé des hameaux de Chaintreauville, Puiselet, Saint Pierre qui abrite l’église Saint Pierre Saint Paul, et Foljuif ou l’école normale supérieure possède une station biologique dans les communs du château, devient sous la Révolution, une commune indépendante. 

 

DSCN3265.JPG   

 

L’Hôtel de Ville, d’abord proche de l’église, est installé dans l’ancienne propriété d'un riche anglais en contrebas du parc de Roches Gréau petit massif bellifontain qui permet de découvrir des rochers aux formes insolites.

 

DSCN3251.jpg 

 

Non loin de là, La Roche-au-Coq,  à l'origine un ermitage destiné aux malades lors des épidémies, abrite actuellement un collège privé, doublé d'une maison de retraite des Frères des Écoles chrétiennes. L’irruption du chemin de fer modifie la physionomie des lieux et de célèbres artistes et scientifiques y viennent en villégiature, mais c'est au XXe siècle que le village est véritablement transformé avec l'implantation des verreries de la société Saint-Gobain à Bagneaux.

 



25/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi