FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

VAUJOURS (février 2009)

Vieux village

L’antique village sur les contreforts de l’Aulnoy observe à ses pieds, la plaine de France qui s’étend jusqu’aux collines de la Goëlle. Au hasard des rues, on tombe nez à nez avec le château de Vaujours, construction classique du 18e, quelques maisons rurales pleines de charme, rue de l’église ou encore rue de Coubron.

 

DSCN2098.jpg
 

 

DSCN2100.jpg

 

 

Aux abords, on trouve la discrète source Saint Nicolas.  Vers Livry, sous le bois de Bernouille,  d’amusants jardins familiaux sont accolés au cimetière communal. 

 

DSCN2093.jpg

 


DSCN2092.jpg

 

 

En  approchant de la déviation de la nationale 3, on croise la mairie, logée dans un hôtel particulier et une des plus belles armoires électriques scénarisées de la commune avec celle faisant face au château. La commune en compte une bonne vingtaine.

 

DSCN2091.jpg

 


DSCN2090.jpg

 


DSCN2099.jpg
 

 

Hameau Montauban

Le hameau n’est plus guère visible, remplacé par quelques rues pavillonnaires : elles s’achèvent sur des vergers qui tentent de masquer l’immense saignée infligée aux collines par les carrières de plâtre de Saint Gobain, dont la production est de notoriété mondiale. N’oublions pas non plus le fort de Vaujours, dont les terrains, à cheval sur Courtry  et les versants de la commune, sont radioactifs pour quelques millénaires !

 

DSCN2101.jpg

 


DSCN2102.jpg
 

 

Vert Galant

Simple ligne droite, l’ancienne nationale 3 court jusqu’à Villeparisis, croisant l’immense et tentaculaire usine de Placo Saint Gobain. Le quartier prend un peu plus de consistance vers l’arrêt du RER où quelques rues résidentielles viennent buter contre le parc de la Poudrerie.

 

 



27/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres