FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

VILLEPINTE (janvier 2009)

Vert Galant

L’Ourcq ici sépare sans ambiguïté, la zone pavillonnaire au nord où essaiment çà et là quelques cités, du parc de la Poudrerie déjà aperçu  à Sevran. La partie Villepintoise est tout aussi intéressante avec ses pavillons et ses arcs 19e disséminés dans la verdure.

 

DSCN2053.jpg

 


DSCN2056.jpg
 

 

Au croisement des rues Bérégovoy et de la République, le pignon d’une maison est orné d’une fresque murale en souvenir de la déportation. Un minuscule square à ses pieds rappelle ce douloureux événement.

 

DSCN2057.jpg

 

 

La Haie Bertrand – Les Mousseaux

La grande plaine de France, berceau d’une nation, a laissé place à des lotissements de fin de millénaire, sans consistance et sans âme. Heureusement à leur lisière, on retrouve l’immensité des labours  coupés par le sillon discret du Sausset ainsi qu’aux confins de la plaine, le ballet des avions s’envolant ou atterrissant à Roissy.

 

DSCN2080.jpg

 


DSCN2081.jpg

 

Vieux Pays

Villepinte n’était qu’un gros bourg rural il y a peine trente ans. C’est encore bien visible dans le vieux pays où un café tabac périclite à l’ombre de l’église Notre Dame et du sanatorium Sainte Marie, avec sa tour kitch esseulée dans le parc. Quelques rues plus loin, le lavoir communal mériterait un léger lifting.

 

DSCN2084.jpg

 


DSCN2085.jpg

 


DSCN2087.jpg
 

 

À deux pas des champs, mais pourtant engluée dans les pavillons, la ferme Godier présente des bâtiments caractéristiques des exploitations de la plaine de France.

 

DSCN2078.jpg
 

 

Autres curiosités : la voie ferrée Aulnay-Rivecourt qui n’a jamais vu le jour, laisse pourtant des ponts enjamber la chaussée en pleine ville, et un petit cimetière des animaux, route du Tremblay, jouxte celui des humains.

 
DSCN2089.jpg

 

 

DSCN2083.jpg 

 

 

 



28/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres