FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

VIGNEUX SUR SEINE (octobre 2010)

Essentiellement et désespérément pavillonnaire, la ville étire ses artères rectilignes de la zone industrielle de la fosse Montalbot aux premières frondaisons de la forêt de Sénart. Cerise sur le gâteau, les sept tours du quartier de la Croix Blanche, hautes de vingt-quatre étages, construites en  1967, dominent le paysage communal.

 

A classer 057.jpg

 

 

Cerné par les lotissements qui ne permettent que d’entrevoir sa toiture, le château de Rouvres accueille au sud de la commune la maison de retraite du cinéma et du spectacle. En descendant vers le centre-ville, on croise le château du Gros Buisson, maison bourgeoise du 19e et son parc, véritable petit bout de forêt d’une superficie de 22 hectares. En approchant de la gare, c’est le château de Vigneux reconstruit sous le 1er empire que l’on découvre.

 

DSCN3863.jpg

 

  DSCN3860.jpg

 

 

Proche de Montgeron, au milieu des pavillons, le lac du Château Frayé donne son nom à tout le quartier.

 

A classer 065.jpg

    

 

Pour trouver un peu de verdure, il faut s’approcher de la vaste fosse Montalbot, ancienne carrière de sable inondée et reliée au fleuve qui a conservé un caractère sauvage. Entre la fosse et les berges de Seine, des hectares de terres cultivées rappellent le passé agricole de la commune.

 

DSCN3854.jpg


En remontant le fleuve depuis l’écluse de Vigneux, on croise l’immense parc du château de Courcel dans lequel est englobé la ferme de Noisy à l’abandon.

 

DSCN3855.jpg

 

 

DSCN3858.jpg 

 

Vers l'aval, les darses accueillent le port de plaisance et la base régionale du  Port aux Cerises. La pierre à Mousseaux,  menhir d’une hauteur de 2,70 m, marque la frontière avec Draveil.

 
DSCN3866.JPG

 
  



01/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres