FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

VILLENNES SUR SEINE (novembre 2011)

Séduit par un cadre magnifique, un bras de Seine particulièrement sauvage et une rive protégée par des coteaux escarpés, la bourgeoisie parisienne acquiert de nombreuses propriétés au 19ᵉ siècle, grâce à l’ouverture de la ligne Paris-Rouen. En 1911, la halte prenant de l’importance nécessite la construction d'une gare à armature métallique toujours en place.

 
A classer 059.jpg

 

 

A classer 056.jpg

 

Dès lors, le village prendra un aspect résidentiel qui culminera dans le lotissement privé de l’île de Villennes.

 

A classer 057.jpg

 

 

A classer 058.jpg

    

Il garde cependant une touche rurale avec ses maisons typiques autour de l’église Saint Nicolas, autrefois à la limite du domaine seigneurial, occupé à présent par la mairie, qui se trouve aujourd'hui entre le fleuve et les falaises.

 

A classer 060.jpg

 

 A classer 064.jpg    

 

A classer 061.jpg 

 

Le parc de l’ancien château de Villennes, acquis par un financier en 1864, se transforme en jardin romantique, avec une grotte et un jeu de cascades.

 

A classer 062.jpg

 

 

La commune compte un hameau, Breteuil, ainsi que les châteaux d’Acqueville restauré au 20e siècle, des Migneaux, de Fauveau, et plusieurs lieux-dits dont La Clémenterie et Beaulieu qui offre un panorama somptueux sur la vallée de la Seine.

 

A classer 066.jpg

 

 

En quittant les bords du fleuve, on grimpe sur le plateau qui, autour de la ferme de Marolles toujours en exploitation, a vu fleurir des champs de lotissements plus ou moins heureux.

 

A classer 065.jpg
 

 



11/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi