FRANCILIEN-HEUREUX

FRANCILIEN-HEUREUX

VOULTON

En 1087, l'abbaye de chanoines réguliers d'Essommes, fonde à Voulton un prieuré-cure qui reçoit en 1180, un fragment de la vraie croix. Cette relique devient rapidement l'objet d'un pèlerinage et entraîne la construction de l'église dédiée à la Vierge de l'Assomption. Cette dévotion explique l’opulence du bourg et la présence de quelques demeures de caractère, d’un noble prieuré accolè à l’église et d’un  café de l’agriculture qui n’a conservé que son patronyme à demi effacé sur la façade.

 

DSCN9626.jpg

 

 

DSCN9621.jpg

 


DSCN9623.jpg

  

 

À la fin du XXe siècle, les paroisses des environs se rassemblent toujours le 15 août, sous les voûtes de l'église de Voulton, afin de célébrer l'Assomption de la Vierge. Au XVIIIe siècle, la terre du Houssay, érigée en marquisat au siècle précédent, prend de l'importance. Elle est acquise par le fermier général Claude Douet de la Boullaye, qui fait reconstruire le château du Houssay.

 

DSCN9612.jpg

 


DSCN9613.jpg

 

 

Au milieu du XIXe siècle, les deux communes de Gimbrois et de Saint-Martin-des-Champs sont rattachées à Voulton. La première, conserve son manoir mais perd son église, alors que celle de Saint-Martin-des-Champs, transformée en grange, subsiste à peu près intacte.

 

DSCN9620.jpg 

 



05/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi